s'authentifier
version française rss feed
HAL : emse-00796779, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Quatorzième congrès annuel de la Société Française de recherche Opérationnelle et d'Aide à la Décision (ROADEF 2013), Troyes : France (2013)
Maximisation du rayon de stabilité pour l'affectation d'opérations de durée incertaine sur une ligne d'assemblage
André Rossi 1, Evgeny Gurevsky 2, Olga Battaïa 3, Alexandre Dolgui 3, 4
(02/2013)

Ce travail s'intéresse à l'affectation des opérations dans l e cadre de l'équilibrage d'une ligne d'assemblage ( Simple Assembly Line Balancing Problem , SALBP [1]), sous l'hypothèse que le temps de cycle de la ligne et le nombre de stations sont des con stantes connues, et que la durée de certaines opérations est incertaine. Trois versio ns du problème sont présentées, qui correspondent à trois modèles d'incertitude des durées opé ratoires. Le premier modèle suppose que l'ensemble des opérations incertaines est connu (il s'a git des opérations dont la durée est susceptible de varier), il est abordé dans [2]. Le second mod èle suppose que l'ensemble des stations incertaines est connu (c'est-à-dire que la durée d e toutes les opérations qui lui sont affectées est susceptible de varier). Enfin le troisième modè le est une généralisation des deux premiers. On suppose connu l'ensemble des opérations dont l a durée est incertaine (quelle que soit leur affectation) ainsi que l'ensemble des stations incertaines (quelles que soient les opérations qui leur sont affectées). L'objectif poursuivi d ans ces trois versions consiste à dé- terminer une affectation des opérations aux stations satisf aisant les contraintes de précédence et de temps de cycle, tout en conférant à cette solution la plu s grande robustesse possible. Plus précisément, on mesure la robustesse d'une solution pa r son aptitude à rester admissible en dépit de l'augmentation de la durée des opérations incert aines. A cet effet, on propose un programme linéaire en variables mixtes visant à maximiser l e rayon de stabilité [3], dans le cas où la définition de ce dernier repose sur la distance de Manhat tan.
1 :  Laboratoire des sciences et techniques de l'information, de la communication et de la connaissance (Lab-STICC)
CNRS : UMR3192 – Université de Bretagne Occidentale (UBO) – Université de Bretagne Sud (UBS) – Institut Mines-Télécom – Télécom Bretagne – PRES Université Européenne de Bretagne (UEB) – Institut Supérieur des Sciences et Technologies de Brest (ISSTB)
2 :  Laboratoire d'Informatique de Nantes Atlantique (LINA)
CNRS : UMR6241 – Université de Nantes – École Nationale Supérieure des Mines - Nantes
3 :  Laboratoire d'Informatique, de Modélisation et d'optimisation des Systèmes (LIMOS)
CNRS : UMR6158 – Université d'Auvergne - Clermont-Ferrand I – Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand II – Institut Français de Mécanique Avancée
4 :  Département Décision en Entreprise : Modélisation, Optimisation (DEMO-ENSMSE)
Institut Henri Fayol – École Nationale Supérieure des Mines - Saint-Étienne
Lab-STICC_UBS_CACS_MOCS
Informatique/Modélisation et simulation
Lignes d'assemblage – Robustesse – Rayon de stabilité
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
Maximisation_du_rayon_de_stabilitA_pour_la_affectation.pdf(75.2 KB)